On peut l’oublier, mais derrière les terra-octets de données qu’est Google, il y a des hommes et des femmes, et dans ces gens, il y a un cœur. C’est ce qu’a pu constater May récemment après sa demande très polie effectuée sur le site de recherche pour une traduction.

Voici donc la suite de l’affaire : « il partage sur Twitter les recherches Google très « polies » de sa grand mère ! » Google ne sera donc pas resté muet devant la politesse de la femme, ce qui prouve qu’il y a un peu de place pour l’émotion dans le monde froid de l’informatique.

Google traduction : Google rêve-t-il de « merci » électriques ?

Petit rappel pour ceux qui n’auraient pas suivi l’affaire. Il y a de cela quelques jours, un jeune homme de 25 ans, Ben, a partagé sur Twitter les recherches effectuées par sa grand-mère sur Google Traduction. Dans d’autres cas, une telle chose serait passée inaperçue, sauf qu’ici la méconnaissance de la vieille dame du fonctionnement de Google, confinant un peu à une touchante naïveté, lui ont permis de gagner près de 25 000 retweets en une semaine. En effet, celle-ci commençait ses recherches par un « please » et les achevait par « thank you ». De quoi faire sourire même le plus froid des ordinateurs.

Faut riGoogler avant que le ciel nous tombe sur la tête

Et d’une certaine manière, c’est bien ce qui s’est passé. Quelques jours plus tard, le buzz aidant, Ben et May ont ainsi eu la surprise d’obtenir une réponse de la part de la page Twitter officiel de Google : « Dans un monde de milliards de recherches de recherches, la vôtre nous a fait sourire. » Peut-être qu’un peu de politesse et d’amour, c’est tout ce qu’il aurait fallu à HAL 9000 et Skynet pour qu’ils deviennent aussi doux que des bisounours ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here