Est-ce que ça vous dirait de faire des « courses » comme il en existe dans Tron, sur des motos futuristes, en faisant des virages à 90° ? Si oui, alors voilà quelques pistes pour y arriver.

Le net est un magnifique réservoir à idée toutes plus loufoques les unes que les autres, comme des drones contrôlés par la pensée ou encore des bus sans chauffeur. Et une de ces idées seraient de reproduire les courses de « Ligt Cycle » présentes dans les films Tron. Or, il est vrai qu’avec un peu d’huile de coude et d’imagination, il est possible de donner vie à tout.

Light-Cycle : késako ?

C’est au site Jalopnik que l’on doit cette idée délirante. Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de voir Tron, et/ou pour ceux qui auraient oublié en quoi consiste les courses de Light Cycle, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une compétition opposant deux équipes de motos produisant des murs de lumière dans leur sillage. Et le but du jeu étant de couper la route à son adversaire avec son propre mur, ou celui de son opposant. En quelque sorte, un « Snake » qui se jouerait à plusieurs.

Tron dans la réalité ou presque

Mais comment reproduire un tel système dans la réalité ? Utiliser des pylônes, qui aurait pour rôle de faire tourner les motos à 90°. Celles-ci seraient remplacés par des motos électriques, limités à une vitesse de 20-25 miles par heure (soit près de 32 kilomètres par heure), derrière lesquelles il y aurait une sorte de rouleau à papier, ou de rouleau à plastique. Une fois associé les rouleaux et les pylônes, il serait alors possible aux véhicules de faire ces fameux virages à angle droits propre à Tron. Néanmoins, pour assurer une meilleure stabilité aux motos, on pourrait très bien leur coller des roulettes, comme sur les vélos de notre enfance.

Vous trouvez cela stupide ? C’est normal, c’est le net. En fait, à bien y réfléchir, les risques d’accidents seraient innombrables : étouffements par les rouleaux en plastiques, contacts avec les pylones, contacts avec les autres participants, virages certainement trop serrés pour que les motos puissent rester stables, et j’en oublie certainement beaucoup. Mais soyons-en sûrs, il se trouvera certainement des gens pour se lancer dans une telle aventure. Au mieux, leur résultat fera rire quelques internautes sur Youtube ; au pire, ce sera sur les Darwin Awards. Encore une journée normale dans le monde merveilleux de l’internet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here