Le 18 juillet, Daimler et Mercedes Benz ont annoncé que leur bus sans chauffeur, équipé du programme CityPilot, a réussi à faire un trajet d’un peu plus de 20 km sans encombre.

Après la voiture sans conducteur de Tesla, voilà venir le bus sans conducteur. Une prouesse que l’on doit à Mercedes-Benz, associé à Daimler. Ce véhicule d’un nouveau genre est donc piloté par un programme nomme CityPilot, et celui-ci a eu droit à son baptême du feu aux Pays-Bas.

Le Future (Bus) à portée de mains

Ce Future Bus, de son petit nom, a donc eu le droit d’aller s’ébrouer sur les routes néerlandaises, le temps d’un trajet de 20 km, qui a débuté à l’aéroport Schiphol d’Amsterdam, avant de s’achever dans la ville de Haarlem. Pour parvenir sans encombre à son but, le véhicule a du donc faire face à tous les dangers que doivent affronter chaque jour les conducteurs au volant de leur véhicule, à savoir, feux de signalisation, navigation dans un tunnel, mais surtout les piétons.

Une réussite pour le Future Bus

Une épreuve qu’a donc réussi le Future Bus. Durant son trajet, c’est seul et comme un grand que le bus a été capable de tourner, accélérer et freiner, le tout à une vitesse allant jusqu’à 70 km/h. Il a donc été capable de s’arrêter seul à des arrêts de bus, d’ouvrir et de fermer automatiquement ses portes et de naviguer en utilisant les feux des autres véhicules.

un-bus-mercedes-benz-sans-conducteur-fait-un-trajet-de-19 km-2

Une réussite qui ne sera pas sans suite puisque selon une porte-parole de Mercedes-Benz, la firme compte améliorer plus encore ces résultats avant de les « introduire dans nos véhicules de série dans un futur proche ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here