Google Traduction sera donc bientôt inutile pour Instagram, puisque le réseau social détenu par Facebook devrait proposer un équivalent. Un simple bouton de traduction permettra de traduire in-app les textes… étrangers.

Instagram prend enfin en compte son popularité internationale, qui lui a permis de multiplier utilisateurs et bénéfices ces deux dernières années. Le service de partage de photos et vidéos ajoutera dans peu de temps une fonction similaire à ce qu’il est possible de faire sur Google Traduction, et on a hâte de voir si on aura aussi droit à un Top 30 des Traductions les plus drôles de Google Translate.

Les traductions instantanées fournies par Instagram

Dans un message publié hier sur son compte officiel, Instagram a annoncé avec plaisir que les frontières allaient tomber entre les profils de tous ses utilisateurs. Plus besoin d’aller sur Bing Translator, Google Trad ou tout autre service du genre lorsque vous explorerez le profil d’un internaute vivant à l’étranger, parlant une langue que vous ne connaissez pas. Le réseau social, propriété de Facebook, a annoncé hier :

« Au cours du prochain mois, vous allez voir apparaître un bouton de traduction sur les histoire du flux et les bios des profils écrits dans une langue différente de la votre. La communauté Instagram a grandit et est devenue plus globale que ce que nous espérions. Et nous sommes heureux de vous permettre bientôt de comprendre toute l’histoire d’un moment, peut importe la langue que vous parlez. »

Facebook se frotte les mains

La poule aux oeufs d’or que représente Instagram pour le groupe Facebook va pondre à un rythme encore plus élevé après cet ajout d’ersatz de Google Traduction. Elle fidélisera encore plus une clientèle qui est estimée à environ 500 millions d’utilisateurs en 2016, soit plus du double de ce qui était recensé il y a tout juste deux ans. Avec plus de 300 millions d’utilisateurs comptés quotidiennement, l’application de partage de médias est devenue plus populaire que le réseau social Twitter. Pour l’année 2016, il est attendu que ses dizaines de millions de photos et vidéos partagées tous les jours rapportent une petite somme de « seulement » 1.5 milliards de dollars à Facebook, grâce aux revenus publicitaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here