Le nouveau Héros de Hearthstone, Morgl L’Oracle, est disponible depuis quelques heures pour tous ceux qui prennent part au programme de parrainage de Blizzard. Un moyen idéal pour le développeur de faire croire que son jeu est plus populaire qu’il ne l’est vraiment ?

Hearthstone, le jeu de carte de Bizzard, est extrêmement populaire sur PC et mobiles. Personne ne peut le nier. Mais avec le lancement de son dernier Héros (skin pour la classe Chaman), le développeur a fait un choix qui est d’habitude réservé aux entreprises ayant un besoin vital de buzz et gros titres : l’incitation à la création de faux comptes.

Morgl, promis aux parrains Hearthstone

Pour débloquer le nouveau héros de classe Chaman, Morgl l’Oracle Murloc, les joueurs de Hearthstone n’ont qu’à se plier à une exigence très simple de Blizzard : parrainer un ami, qui devra ensuite atteindre le niveau 20 (en combinant les niveaux de toutes ses classes). Pourtant, des années après la sortie du jeu, il devient de plus en plus compliqué de trouver qui que ce soit pouvant être intéressé, mais qui n’aurait jamais testé Hearthstone une seule seconde. Blizzard doit certainement le savoir, mais a malgré tout mis en place cette campagne de recrutement. Très peu contraignante, cette méthode a sans surprise été très vite détournée par des dizaines de milliers de joueurs, qui n’avaient pas le moindre ami à rameuter vers l’univers des cartes virtuelles de Warcraft.

L’astuce qui profite à tout le monde

Plutôt que de lancer à tout va des invitations à essayer Hearthstone, des dizaines de milliers de nouveaux comptes ont été créés par des joueurs vétérans, qui ont simplement joué une petite heure avec eux pour débloquer le nouveau héros sur leur compte réel. Victoire pour eux, qui décrochent le portrait de Morgl, victoire pour Blizzard, qui va pouvoir se vanter dans les mois qui viennent de toujours avoir une forte croissance dans son nombre de joueurs, même face à des nouveaux venus sur mobile (Clash Royale, Pokemon Go) ou sur PC (Hex, Duelyst, …).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here