WhatsApp a annoncé ce 25 Août que des données d’utilisateurs allaient être partagées à l’avenir avec Facebook. Les responsables de l’application reviennent sur la promesse qu’ils avaient fait il y a deux ans ?

WhatsApp a annoncé aujourd’hui sur son blog officiel que, dans les jours qui viennent, ses données d’utilisateurs seront partagées avec Facebook. Une décision prise afin de permettre la diffusion de publicités ciblées et de suggestions de contacts.

Un partage WhatsApp très mal vu

Cette décision, qui a énervé bon nombre d’utilisateurs depuis ce matin, est en contradiction avec ce qui avait été promis en 2014, après le rachat de l’application par Facebook. A l’époque, le co-fondateur de l’entreprise (Jan Koum) avait promis : « Le respect de votre vie privée est codée dans notre ADN et nous avons construit WhatsApp autour de cet objectif d’en savoir le moins possible sur vous ». Deux ans plus tard, nous voilà avec une annonce qui ramène WhatsApp dans le rang des services liés à Facebook, tous destinés à optimiser les offres publicitaires et la fidélisation sur le réseau social. Pour cela, une quantité « limitée » d’informations sera partagée avec la maison mère. La seule information pour laquelle on est sûr du partage : les numéros de téléphone.

Partager, mais pour quoi ?

Comme on l’a dit plus haut, WhatsApp et Facebook espèrent pouvoir améliorer le business model de l’application et du réseau social avec ce changement de politique. En récupérant votre numéro de téléphone (entre autres choses), Facebook sera en mesure de vous envoyer des suggestions d’amis plus appropriées (selon eux). Mais surtout, il sera possible de vous envoyer sur Facebook des publicités ciblées, en analysant vos habitudes de navigations sur le réseau social et en les recoupant avec les données collectées sur vous sur WhatsApp. L’entreprise assure aussi que des aspects purement positifs seront tirés de cette politique plus tolérante sur le partage de données sur le long terme, puisqu’elle permettra par exemple à une banque de prévenir un client d’une tentative de transaction frauduleuse. Comprenant bien le côté inquiétant de son annonce, WhatsApp a précisé noir sur blanc dans son billet de blog qu’ils : « ne posterons pas ou ne partagerons pas votre numéro WhatsApp avec d’autres, y compris sur Facebook, et [ils] ne vendons, ne partageons ou ne donnons toujours pas votre numéro de téléphone à des publicitaires. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here