Google Traduction est une cible de toute part, et après la concurrence du net et des mobiles, c’est via des imprimantes et des photocopieurs que l’entreprise Xerox compte bien marcher sur les plates bandes de Google. Ces machines présentes dans les foyers et les bureaux seront maintenant capables de traduire du texte de façon instantanée.

Grâce à des machines intégrant les fonctions Xerox ConnectKey et Xerox Service Easy Translator, il est désormais possible d’obtenir des traductions plus précises que celles de Google Traduction ou tout autre service en ligne, directement sur un PC, une imprimante ou un photocopieur.

Pour en profiter, il suffit d’avoir créé au préalable un compte sur le site Xeroxtranslates.com. Une fois que cela est fait, tout nouvel utilisateur dispose d’une période d’essai de 30 jours ou 30 pages traduites.

Comme on peut le voir dans la vidéo de démonstration, ce service fonctionne très simplement sur un photocopieur équipé des services de Xerox : le document est inséré, scanné par la machine, transmis aux services de traduction et sa copie ressort dans la langue choisie.

Sur PC, le tout se fait comme si on était sur un service en ligne ordinaire, comme Google Translate. On entre son texte à l’endroit réservé, ou on met en ligne un document nécessitant une traduction.

Le seul (léger) désavantage de Xerox Easy Translator par rapport à des portails comme Google Traduction ou Bing Translator se trouve dans la quantité de langues prises en compte pour le moment. Sur vos imprimantes ou sur votre PC, vous ne disposerez que d’une trentaine de langues et dialectes : Français, Créole Hatien, Portuguais, Ecossais, Lituanien, …

Une fois votre document envoyé (par photocopieur) ou tapé sur votre PC, vous pourrez choisir entre quatre services différents. Un service Machine (traduction automatique et instantanée), ou trois services gérés par des humains. Avec le mode Express, votre traduction sera gérée en quelques heures (de 5 à 7 heures selon la longueur du texte à traduire). Son exactitude sera brièvement contrôlée par un employé de Xerox et il vous sera renvoyé dans les plus brefs délais.

Avec les modes Professionnels et Expert, qui peuvent demander parfois un peu plus de 24 heures de traduction, vos textes les plus complexes et importants seront pris en main par des linguistes et des traducteurs diplômés, qui seront capables de traduire même les textes scientifiques les plus difficiles à comprendre.

Une fois la traduction faite, elle vous sera transmise directement sur votre photocopieur ou votre PC et vous sera facturée différemment selon la formule choisie : gratuite pour “Machine”, et de 9 centimes à 32 centimes par mot pour les formules nécessitant une intervention humaine. Il est aussi possible de souscrire à des abonnements annuels si vous pensez avoir un besoin constant de ces traductions très fidèles.

Alors, allez-vous continuer à faire confiance aux traductions gratuites et souvent maladroites de Google Traduction ? Allez-vous payer Xerox pour obtenir des traductions plus fidèles ? Avez-vous une autre alternative efficace que vous souhaitez partager ? Faites le nous savoir en commentaire !