Google Traduction se serait montré très utile, si ces voleurs d’un genre particulier avaient pensé à l’utiliser. Selon Reuters, des pirates ont tenté de dérober 1 milliard de dollars… mais ont été stoppé à cause d’une faute de traduction !

Google Traduction est pourtant très célèbre, mais visiblement ces pirates n’ont pas jugé bon de l’utiliser. Selon l’agence Reuters, une braquage informatique d’ampleur historique a échoué récemment à cause de la négligence des hackers qui en étaient responsables. Alors qu’ils avaient réussi les premières étapes de leur plan, ils ont tout fait capoter à cause d’une faute d’orthographe qui aurait facilement pu être corrigée par un service de traduction comme celui de Google.

Après avoir piraté les serveurs de la Federal Reserve Bank, des hackers étaient récemment parvenu à programmer des virements de plusieurs millions de dollars sur des comptes qui leur appartenaient, en vidant les coffres virtuels de la banque centrale du Bangladesh. Alors qu’ils avaient réussit à transférer environ 81 millions de dollars, ils n’ont pas pu atteindre leur véritable objectif de pirater 1 milliard de dollars au total.

Pour parvenir à leurs fins, ils avaient prévu de réaliser plusieurs « petits » virements de quelques millions de dollars. Mais au moment d’entamer le cinquième virement, les systèmes de sécurité qui avaient été bernés jusque là ont repéré une anomalie banale, mais fatale. Le nom de l’ONG factice qu’ils avaient précisé pour l’opération a déclenché une enquête de routine : ils avaient écrit « Shalika fandation » au lieu de « Shalika Foundation » pour le nom choisit.

Après un contrôle, la Deutsche Bank (impliquée dans les transactions) a déterminé que cette fondation n’existait pas au Bangladesh et a mis à jour leur arnaque. Toutes les transactions supplémentaires ont été annulées. En faisant une simple vérification de leur nom sur Google Traduction, ou même dans un banal dictionnaire linguistique, il seraient peut-être à l’heure actuelle en train de baigner dans une piscine de billets. A défaut, il doivent se contenter d’un petit bassin de 81 millions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here