Youtube, selon certains « experts », est menacé depuis de longs mois par le gain en popularité des vidéos de Facebook. La plateforme de Google pourrait-elle vraiment se faire enterrer par les vidéos du réseau social ?

Depuis quelques temps (depuis un, voire deux ans), il est devenu apparent que Facebook doit être considéré comme un acteur principal du monde des vidéos sur le web. Il ne se passe pas un mois sans que l’on n’entende parler d’une vidéo ayant amassé des centaines de milliers de vue, alors qu’elle aurait eu du mal à dépasser le millier sur Youtube. Pour certains (notamment ceux qui profitent de ces vues sur leur vidéos), Youtube va devoir changer sa façon de procéder pour ne pas devenir has-been. Ont-ils raison ?

Youtube Vs Facebook

Si vous vous intéressez un tant soit peu au marché des vidéos sur le web, vous avez forcément déjà croisé plusieurs articles sur le sujet. Depuis quelques temps, il semblerait que Youtube ait commencé a devenir moins avantageux que Facebook, aussi bien pour les « petits » du web que pour les grands noms. Selon Miriam Illions, co-fondatrice de « Hometalk » interviewée il y a quelques jours pas le Wall Street Journal, le passage de toutes leurs vidéos sur Facebook a été incroyablement bénéfique. Au lieu des quelques centaines ou milliers de vues sur chaque vidéo Youtube, ils ont constaté qu’ils n’avaient aucun mal à dépasser les centaines de milliers de vues, (voire des dizaines de millions pour leur vidéo la plus populaire) sur Facebook. Son sentiment, partagé par beaucoup de créateurs et d’éditeurs de vidéos, n’est pas flatteur pour la plateforme de Google : « ça fait mal de savoir que ces vidéos sont assises là à ne rien faire. »

Et toutes les vidéos les plus populaires de Facebook souffrent du même décalage. La vidéo la plus vue au mois de Juin dernier (vidéo de « Tasty » pour une recette de cheeseburger) a par exemple enregistré à ce jour plus de 88 millions de vues sur Facebook, contre seulement 400 000 sur pour la version Youtube (ci-dessus). La différence est énorme et on peut comprendre que cela fasse douter certains créateurs sur la pertinence d’un upload sur Youtube. A quoi bon se donner la peine d’y uploader une vidéo, si elle n’atteindra pas autant de personnes que sur Facebook ? Pourtant, malgré ce décalage gigantesque, Youtube ne risque pas d’être rendu obsolète de si tôt par son concurrent.

Des chiffres trompeurs

Malgré les millions de vues générés sur Facebook, quiconque produit une vidéo pour le web ne peut pas se payer le luxe de laisser Youtube de côté. Voir son compteur de vues grimper aussi haut, aussi rapidement sur le réseau social, a forcément quelque chose de grisant pour une « marque » qui veut se faire connaître et rassembler autour d’elle. Mais malheureusement, les chiffres présentés officiellement par Facebook sont trompeurs. Car depuis des années maintenant, on sait que les méthodes utilisées par les deux concurrents sont très différentes quand il s’agit de considérer une vidéo comme « vue ». Sur Youtube, le visionnage d’une vidéo ne sera créditée à son créateur que si l’internaute l’a activement regardée pendant au moins 30 secondes. Sur Facebook, une « vue » est ajoutée à la vidéo très facilement, trop facilement : 3 secondes de lecture, même en arrière-plan et sans le son. Pire, la vidéo est considérée comme lue après 3 secondes même si elle a été lancée par l’auto-play sur une page et non par un clic de l’utilisateur.

youtube-facebook-vues-retention

Comme le montrent ces graphiques d’un article publié l’année dernière sur Medium.com, une vidéo Facebook a bien plus de mal a garder l’attention d’un internaute sur sur une longue période, comparée à une vidéo Youtube. Ceux qui imaginent que Facebook leur apporte une plus grande notoriété que Youtube devraient donc y réfléchir à deux fois. Publier sur Facebook est intéressant, oui, mais il faut bien garder à l’esprit que les chiffres astronomiques affichés ne sont pas représentatifs du nombre de personnes ayant vraiment été touchées par une vidéo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here