Un consommateur américain a décidé de poursuivre Sony en justice, pour une publicité mensongère sur « KillZone : Shadow Fall » et sa prétendue résolution 1080p. Les éditeurs de jeux vidéo ont pris l’habitude ces dernières années de mentir à leur clientèle, se contenant d’un Mea Culpa adressé après avoir été pris la main dans le sac.killzone-shadow-fall-5

Dans la plainte déposée mercredi 6 juillet au tribunal du district fédéral de Californie du Nord, Douglas Ladore a noté que Sony a promis des graphiques 1080p dans les modes solo et multi-joueur dans ses publicités et des interviews pour Killzone : Shadow Fall avant la sortie du jeu. L’emballage du jeu dispose également d’un logo « 1080p HD » .

Or, comme le souligne Digital Foundry dans une analyse publiée en Mars, le mode multijoueur de Killzone fait nativement dans la résolution 960×1080, la moitié de la résolution demandée pour la certification « 1080p ».

Sony et le développeur Guerrilla Games ont abordé le sujet dans un billet de blog à l’époque, expliquant les détails de leur technique de remplissage « de projection temporelle » de pixel. Elle permettrait selon eux d’obtenir « des résultats subjectifs similaires » au rendu natif 1080p.

La plainte accuse Sony de publicité mensongère, de violation de la garantie, de fraude et de fausse déclaration par négligence.

Déposée au nom de l’ensemble du groupe d’acheteurs de Killzone, la plainte vise « la restitution sous la forme de la totalité des recettes provenant de la vente de Killzone: Shadow Fall », ainsi que « tous les dommages économiques, monétaires réels, conséquents, statutaires et compensatoires causés par le comportement de l’accusé (…) ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here