Qu’est-ce que The Elder Scrolls Legends ?

Ce jeu de cartes à jouer et à collectionner, développé par Dire Wolf et édité par Bethesda Softworks, est basé sur l’univers des Elder Scrolls tels que Skyrim ou encore Oblivion. Prévu en 2016 et en « Free to Play », il est le dernier né de Bethesda.

A l’heure actuelle, il est toujours en bêta fermée. Mais je l’ai testé pour vous ! Cependant, je ne parlerai que du côté solitaire (solo, pour les intimes) dans ce review. J’en ferai un plus tard pour le côté multijoueur.

Côté Graphique

Le Terrain de Cartes : Bon c’est un jeu de cartes. Les graphismes n’ont pas besoin d’être vraiment poussé. Cependant, le jeu propose un terrain vraiment agréable, avec un style à l’ancienne, papier, vieux grimoires, parchemins et j’en passe. Nous avons même le droit à quelques écris runiques lorsque nous cliquons sur le parchemin. Personnellement, j’adore le style !

Les Cartes à Jouer et à Collectionner : Dessins simples mais efficaces ! Les cartes sont claires, faciles à lire et à voir de quoi il s’agit.


Côté Gameplay

Règles Générales : Le but est simple. Il faut réduire les points de vie de l’adversaire à néant. Pour ça, nous disposons de sorts, de monstres, d’équipements et bien d’autres. A chaque tour, nous gagnons un point de Magie, avec un maximum de dix. Cette source de magie permet d’utiliser les armes à disposition qui ont plus au moins un coût élevé.

Les Cartes Monstres : Elles disposent de point de vie, de point d’attaque et d’un coût en magie. Elles peuvent aussi disposer d’un effet, tel qu’infliger un point de dégât dès l’entrée au combat du monstre.

Les Cartes Spéciales : Comme son nom l’indique ce sont des cartes particulières. Elles peuvent être sois des sorts directs, des objets (haches, épées…) ou encore de puissantes cartes qui, lors de leurs activations, persistent jusqu’à la fin du combat.

Le Terrain : Dans ce jeu de carte, le terrain offre des possibilités uniques.  J’ai pu constater différents effets du terrain. Tout d’abord, il faut s’avoir que le terrain peut se couper en deux parties. Et chacune de ses parties peut avoir ses propres règles. Par exemple, sur la première moitié du terrain, le premier tour où les monstres sont placés, ces derniers sont camouflés, c’est-à-dire, intouchable et inattaquable. Sur la seconde moitié, un vent balaie les monstres à chaque fin de tour, les envoyant ainsi sur l’autre moitié du terrain.

Ces fonctionnalités donnent des possibilités de Gameplay vraiment intéressantes !

Histoire Principale

Le tutoriel met en scène un héro (choisi au préalable entre quatre races des Elder Scrolls), c’est-à-dire, nous, qui cherchent à s’échapper de l’endroit où il est prisonnier. Pour se faire, nous devons renforcer notre jeu (appelé Deck). Nous le faisons en combattant les gardes, les autres esclaves et autre créatures voulant empêcher notre fuite. D’ailleurs, le premier ennemi que vous allez combattre, va devenir votre mentor… Fin, je ne vous en dis pas plus…

Evolution du Héro

A la fin de chaque combat, vous gagnez des cartes, vous gagnez de l’expérience qui, une fois assez importante, vous fait monter d’un niveau. C’est alors qu’une amélioration spécifique de carte se fait. Apparemment, les cartes ont des niveaux.

Evidemment, comme dans tous « Free to Play« , nous disposons d’une boutique pour les plus pressé d’entre nous.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here