Si le repreneur de Yahoo! ne convient pas à Mozilla, celui-ci peut rompre son contrat tout en empochant 1 milliard de dollars dans la foulée.

Lorsque Mozilla a choisi de passer un partenariat avec Yahoo!, la fondation derrière Firefox a bien assuré ses arrières en introduisant une clause particulièrement épineuse dans le contrat. Or, vu que Yahoo! est désormais à vendre, ce sera certainement à son repreneur d’en faire les frais.

Yahoo était prêt à tout pour Mozilla…

Depuis 2014, Yahoo! est le moteur de recherche par défaut de Firefox de Mozilla, après que celui-ci ait abandonné Google. Lorsque tous deux passèrent leur contrat, une clause particulière y a été introduite : la 9.1. Selon celle-ci, la fondation Mozilla peut rompre son contrat avec Yahoo! si celui-ci devait se faire racheter. Ainsi, si le repreneur ne devait pas satisfaire Mozilla, alors il lui serait possible de mettre fin au contrat et de réclamer 375 millions par an jusqu’à la fin du contrat, soit 2019.

Un dépense supplémentaire déplaisante

Maintenant que Yahoo! est à vendre, si l’entreprise de Marissa Mayer devait être racheté par une entreprise qui ne plairait pas à Mozilla, alors celle-ci devrait s’acquitter du paiement prévu par cette clause. Une dépense de plus de 1 milliards qui s’ajouterait alors au près de 3, voire 5 milliards de dollars que pourrait coûter un rachat de Yahoo!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here