Nvidia, participant à l’International Supercomuting Conference de Leipzig, en Allemagne, présente des serveurs basés sur des puces ARM 64 bits. La nouveauté sera développée conjointement avec d’autres constructeurs spécialisés dans les serveurs High Performance Computing.

nvidia

Nvidia vient d’annoncer que Cirrascale, Eurotech et E4 – trois constructeurs de serveurs HPC – vont intégrer une combinaison des CPU X-Gene de Applied Micro et des GPU Tesla K20 de Nvidia.

Dans un communiqué, la firme a précisé que ces produits sont actuellement en phase de design et ne seront disponibles que vers le mois de décembre 2014. Aucun prix n’a aussi été divulgué pour le moment.

Les serveurs HPC servent à faciliter la gestion des charges de travail qui demandent beaucoup de ressources de calcul. Ils sont généralement utilisés par les simulations de compagnies pétrolières, le design industriel ou les travaux scientifiques.

Nvidia a indiqué que son code CUDA, ouvert aux puces ARM, va permettre à un grand nombres d’applications développées dans ce langage de fonctionner avec ces composants. Il s’agit plus concrètement de trouver une alternative au couple puce graphique/processeurs x86 d’Intel.

D’un autre côté, il semblerait que Nvidia ait abandonné son projet de créer sa propre puce ARM 64 bits pour serveurs.

Sans remettre en cause les avantages de l’utilisation d’un tel processeur, Nvidia explique cet abandon par un manque de maturité sur l’offre logicielle pour apporter des applications intéressantes sur ce genre de plateforme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here