Avec Metal Gear Survive, révélé aujourd’hui à la Gamescom, Konami s’est à nouveau attiré la colère et la haine des fans des jeux de Hideo Kojima. Le portage de la franchise dans les genres Co-op et Survival ne fait pas l’unanimité. Mais pourquoi cette vague de négativité des joueurs ?

Si Konami pensait rendre heureux les fans de la franchise MGS en annonçant Metal Gear Survive, c’est raté. Le trailer du jeu, qui n’a pas grand chose à voir avec un vrai Metal Gear, s’est fait descendre en flamme par les gamers.

Metal Gear contre les zombies

L’idée derrière Metal Gear Survive est simple, trop simple, et sent le réchauffé. Après les événements de Metal Gear V Ground Zeroes, des soldats de Militaires Sans Frontières se retrouvent isolés sur une Mother Base en train de s’effondrer. Après le départ de Big Boss en hélico, ils sont aspirés par un Trou de ver (wormhole) et sont transportés dans une dimension parallèle où ils vont devoir affronter… des vagues de zombies. On y jouera (ou pas) à 4 en co-op, sur PC, PS4 ou Xbox One en 2017. Pourquoi ce trailer et le pitch du jeu ont-ils soulevé une nouvelle vague de haine lancée sur Konami ? Pour plusieurs raisons.

Konami fait tout pour se faire détester

Pourquoi détester « Survive », quand un jeu comme Metal Gear Rising a été adoré par un grand nombre de fans ? Alors qu’il abandonne lui aussi le gameplay infiltration des jeux principaux ? La raison est simple : il ne reste pas fidèle à l’ambiance et à l’univers des autres MGS. Dans Metal Gear Survive, d’après les images du trailer, on ne retrouvera presque rien de ce qui caractérise un Metal Gear. Plus d’infiltration malgré ce qui est promis par Konami. Plus aucun personnage connu des fans, avec les 4 Dupont et Dupond qui seront jouables. Des zombies et un univers parallèle qui sont trop extravagants, même pour une franchise parfois aussi étrange et ésotérique que MGS (Psycho Mantis ou l’Unité Cobra de MGS 3 sont tout sauf des soldats réalistes).

Mais tout cela aurait pu être toléré, si Konami avait géré sa communication de façon plus intelligente. Avant tous ces problèmes de cohérence, c’est un soucis bien plus compréhensible qui dérange les joueurs et les fans de Kojima : ils sortent beaucoup trop vite des sentiers battus.

Metal Gear Survive pourrait bien être une perle en devenir, mais après avoir caressé le monde du jeu vidéo dans le mauvais sens du poil, les grand pontes de Konami doivent prouver qu’ils sont à nouveau dignes de confiance. Après avoir annulé Silent Hills, avoir laissé partir Hideo Kojima, après avoir annoncé qu’ils abandonnaient les JV pour se consacrer aux machines à sous Pachinko, ils reviennent avec un nouveau MGS. Et au lieu d’utiliser une recette bien connue en donnant un jeu plus ou moins fanservice qui rassurerait tout le monde, ils nous offrent un trailer bateau, qui ressemble à une fusion entre un mode Zombie de Call of Duty et un mini-jeu MGS. Ils ont donné le bâton pour se faire battre sur la place publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here