Les téléchargements légaux de musique, sur iTunes comme chez ses concurrents, sont en baisse tandis que les services de streaming connaissent de plus en plus de succès, grâce à des tarifs d’abonnement moins chers pour une consommation illimitée.

iTunes-apple

D’après les chiffres du Wall Street Journal, les ventes de musique de l’iTunes Store d’Apple ont chuté de 13 à 14% au niveau mondial depuis le début de l’année 2014. Et selon la Fédération internationale de l’industrie phonographique (IPFI), le service d’Apple avait déjà connu une baisse de 2,1% l’année dernière.

Les utilisateurs semblent préférer se tourner vers le marché du service de streaming, sponsorisé par la publicité comme YouTube de Google, ou optent pour un abonnement beaucoup moins cher.

Les plateformes comme Deezer et Spotify par exemple proposent une écoute illimitée de plusieurs dizaines de millions de titres, pour une dizaine d’euros mensuels.

Ces deux acteurs spécialisés en streaming comptent respectivement 10 millions d’abonnés payants sur une base de 40 millions d’utilisateurs (Spotify) et  5 millions d’abonnés payants pour 11 millions d’utilisateurs de la formule gratuite avec Deezer.

Avec le rachat de Beats Electronics pour 3 milliards de dollars, qui dispose déjà d’un service de streaming musical « Beats Music », Apple pourrait s’aligner avec ses concurrents en intégrant ce service à iTunes dès 2015. La firme de Cupertino pourrait ainsi réduire le tarif de son abonnement à 5 dollars par mois seulement, contre presque dix dollars actuellement.

Aux Etats-Unis, selon la Recording Industry Association of America, les revenus générés par les achats d’albums et de singles dématérialisés étaient respectivement en baisse de 14 % et de 11 % au premier semestre 2014, contre une hausse de 28 % pour le streaming.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here