Take-Two, éditeur de Grand Theft Auto 5 (GTA 5), le jeu développé par Rockstar Games, ne fait pas dans la dentelle quand il s’agit de protéger ses investissements. Des modders de la communauté GTA 5 sur PC déclarent avoir reçu des visites de détectives privés, envoyés par Take-Two sur leur pas-de-porte.

Selon les responsables des mods multijoueurs « FiveM » et « GTA: MP », le groupe Take-Two a décidé de s’impliquer à fond dans la lutte contre une concurrence qu’il estime déloyale et préjudiciable à son business.

Témoignant sur le site Reddit, un moddeur en charge de la création du mod FiveM a détaillé sa rencontre inattendue avec des détectives privés :

Je viens de recevoir deux détectives privés à ma porte qui prétendent avoir été envoyés par Take-Two. Ils m’ont donné un téléphone pour parler avec une personne se trouvant aux USA ou au Royaume-Uni pour ‘discuter de comment cesser mes activités en rapport à Grand Theft Auto’, ajoutant qu’ils ‘savent ce qui s’est passé précédemment avec Activision et ne veulent pas impliquer d’avocats pour le moment’.
(…)
Oh et ils ont aussi précisé qu’ils ne pouvaient pas discuter des conversations tenues avec d’autres développeurs de mods (…) mais ils ont admis avoir jeté un oeil à mon code source.

Ce développeur ajoute d’ailleurs que la situation était d’autant plus surprenante, qu’il avait déjà contacté lui-même Rockstar Games, et que les développeurs du jeu ne semblaient pas être dérangés par son initiative.

A défaut d’innover dans ses jeux, Take-Two innove donc dans sa façon de gérer toute ce qui pourrait poser problème aux revenus générés par tous ses titres les plus populaires, et les micro-transactions qui y sont liées.

A lire aussi >>

Des DLC GTA V prévus pour Novembre et Noël

Le message est clairement donné aux moddeurs. Si le développement de cheats et de contenus en tout genre (meilleures textures, bizarreries loufoques comme des baleines volantes, …) était à peine toléré sur le mode solo, le mode multijoueur est lui chasse gardée des développeurs officiels. Si vous mettez sur pied une équipe de moddeurs, ayant pour objectif d’apporter des serveurs privés comme l’ont tenté FiveM et GTA: MP, vous serez traqué… comme un criminel.

La raison la plus évidente se trouve dans le business-model employé par la quasi-totalité des éditeurs de jeux vidéo de nos jours. Après avoir vendu le jeu basique, ils tentent de rentabiliser un développement qui a coûté plusieurs dizaines (voire centaines) de millions d’euros en mettant en avant des micro-transcations.

Les DLC en tout genre proposés par Rockstar sont intimement liés à la popularité des serveurs multijoueurs officiels. Proposer un serveur privé, qui n’est pas lié aux serveurs de Rockstar et où les joueurs peuvent donner libre court à leur imagination en utilisant des mods sans se faire bannir, n’est donc clairement pas dans l’intérêt de Take-Two.

Pour l’heure, le développeur du mod « GTA: MP » a lui cédé aux menaces, préférant ne pas prendre le risque de se faire traîner en justice par l’éditeur Nord-Américain.

gta-mp-site

Sur son site, qui relaie l’information, il a cependant proposé un lien vers une pétition Change.org, qui rassemble des signatures pour « l’autorisation des mods multijoueurs pour GTA V ». Cette pétition a rassemblé plus de 5000 signatures au moment de la rédaction de notre article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here