Les Galaxy Note 7 de Samsung, renvoyés en masse au constructeur après les problèmes d’explosions de batterie, font face à un nouveau problème au Royaume-Uni et aux USA. FedEX, UPS et la Royal Mail ont mis en place de nouvelles règles, créées spécifiquement pour les phablettes Coréennes.

Les propriétaires de Galaxy Note 7 aux Etats-Unis et au Royaume-Uni font face à des problèmes supplémentaires ces derniers jours, lorsqu’ils essaient de renvoyer leurs appareils à Samsung. Les trois services postaux les plus utilisés de ces pays, Royal Mail, UPS et FedEx, ont décidé d’imposer des règles de sécurité très restrictives pour le transport des mobiles dangereux.

Royal Mail fait simple efficace pour le Galaxy Note 7

De l’autre côté de la manche, le service postal de sa Majesté refuse de s’embarrasser avec les détails. Après la révélation des problèmes de fiabilité des batteries Samsung et leur rappel en usine, puis l’annonce de l’arrêt de production des Galaxy Note 7, la Royal Mail a édicté une nouvelle règle surprenante. Le transport de Galaxy Note 7 est purement et simplement interdit dans ses véhicules. Lorsqu’un particulier souhaite faire un envoi, il doit maintenant décrire précisément ce qui est enfermé dans son paquet pour prouver qu’il ne s’agit pas d’un smartphone Samsung. Si c’est le cas, il sera refus par le livreur. Un gros problème pour les clients au Royaume-Uni, qui ne peuvent donc plus compter sur le plus gros livreur du pays pour renvoyer leur Note 7 à Samsung.

FedEx et UPS très prudents

Chez nos voisins Outre-Atlantique, aux USA, les deux géants de la livraison se sont montrés plus raisonnable que Royal Mail mais ont tout de même pris des mesures de sécurité. Pour tout envoi de Galaxy Note 7, il est désormais obligatoire d’utiliser une boite spéciale, équipée pour transporter des appareils électroniques dont les batteries au Lithium-Ion sont instables. Une fois emballées correctement, les phablettes du constructeur Sud-Coréen sont ensuite transportées uniquement par la route, étant strictement interdites dans les avions même en étant éteintes et enfermées dans une boite. FedEx et UPS se plient dans ce cas là à une loi fédérale, qui proscrit tout transport de batterie de ce type en avion lorsqu’elles sont rappelées, peu importe l’appareil dans lequel elles se trouvent. Pour chaque client désirant faire remplacer son appareil, Samsung est donc maintenant obligé de faire des dépenses supplémentaires afin de fournir un packaging répondant aux nouvelles normes de sécurité. Le gouffre financier du Note 7 continue à s’élargir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here