Facebook Messenger, l’application de messagerie du célèbre réseau social, rencontre un succès considérable depuis plusieurs semaines. Depuis que les outils de développement officiels ont été offerts aux développeurs, plus de 11 000 chatbots ont été mis au point.

Les chatbots de Facebook Messenger sont un véritable succès, depuis la mise à disposition de leur plateforme de développement par l’entreprise de Mark Zuckerberg. Interviewé par la chaine CNBC, un responsable de l’entreprise s’est félicité de la dizaine de milliers de bots recensés depuis 10 semaines sur Messenger.

Les bots Facebook : l’avenir du e-commerce ?

Commentant la réussite de l’initiative chatbots de Facebook Messenger, David Marcus (chef de la branche Messenger) a expliqué que l’avenir paraissait radieux pour la plateforme. Seulement 10 semaines après la proposition de la Messenger Platform, plus de 21 000 développeurs ont mis au poins un peu plus de 11 000 chatbots. Et ces nombres continuent de grimper, avec par exemple le bot de la FFF (Fédération Française de Football) lancé récemment, pour recevoir les encouragements pour les bleus à l’Euro 2016. Leur succès est tel, et leur éventail de mises en applications tellement large, que Facebook verrait bien ces bots devenir des outils de paiement et commerce en ligne très appréciés à l’avenir : « (…) nous ne voulons pas entrer dans le business des paiements, mais ce que nous voulons faire est créer une expérience fluide pour que, si vous avez besoin d’acheter quelque chose sur Messenger ou Facebook, vous ne rencontrez aucune friction surtout sur mobile. (…) Nous voulons permettre à nos partenaires de vendre plus sur la plateforme. »

A quoi servent ces bots ?

Si vous n’avez jamais utilisé un chatbot, ou jamais entendu parler de cette nouveauté, vous vous demandez certainement où se trouvent ces milliers de bots « légaux » sur Facebook Messenger. Les chatbots sont en fait une fonction accessible avec Messenger, sur les pages d’entreprises ou de groupes ayant fait le choix d’en développer un. Lorsqu’un chatbot est disponible sur une page, celui-ci peut être contacté comme une personne « normale » et répondra avec des messages préprogrammés. Pour l’exemple que nous avons cité plus tôt, le bot de la FFF a été programmé pour répondre aux sollicitations de supporters qui veulent exprimer leur soutien aux 23 joueurs de Didier Deschamps. Après une série de question posées par l’IA (très sommaire), un supporter peut choisir un joueur à encourager et lui enregistrer un petit message de soutien. D’autres bots permettent de commander une livraison de fleurs, ou de consulter la météo, et sont utilisés de plus en plus fréquemment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here