Suite à l’affirmation de l’Autorité de la concurrence du fait que les opérateurs devront ouvrir les réseaux 3G à Free afin de l’aider à se lancer dans le mobile, SFR refuse. Par la voix de Franck Esser, son PDG il s’est exprimé en ces termes : « Il n’est pas question d’entrer en négociation » et d’ajouter que « Free a eu le choix entre être un opérateur commercial , c’est à dire un MVNO, ou un opérateur de réseau. Il a choisi de devenir un opérateur de réseau. Cela implique une obligation de déploiements d’infrastructures. C’est un métier ».

SFR et Free

Précisons que c’était durant le forum des télecoms et du Net organisé par Les Echos et rapporté par le quotidien que le PDG de SFR s’était exprimé ainsi. Par ailleurs, par la voix de son patron, Stéphane Richard, Orange avait également affirmé lors du forum qu’il « n’a aucune obligation envers Free ». Il est à spécifier que pour faire avancer la situation, Free peut à nouveau saisir l’Autorité de la concurrence ou bien le Conseil d’Etat.

Laisser un commentaire