Le partage des données d’utilisateurs entre WhastApp et Facebook inquiète les organismes de régulation Européens. Plusieurs d’entre eux ont déjà annoncé qu’ils allaient garder un oeil très vigilants sur la nouvelle politique des deux entreprises.

Le G29, la CNIL, l’ICO (Information Commissioner’s Office), beaucoup d’organismes Européens ont été mis en état d’alerte par l’annonce faite en fin de semaine dernière par WhatsApp. Conscients que les nouvelles politiques de partage de données avec Facebook pourraient conduire à de graves dérives, ils préviennent qu’ils seront vigilants.

L’ICO s’active déjà contre WhatsApp

L’ICO, équivalent britannique de notre CNIL, avait prévénu dès vendredi dernier (26 Août) qu’elle avait l’intention d’examiner avec soin les nouvelles conditions d’utilisations de l’application WhatsApp. Désireuse de protéger les libertés individuelles des consommateurs, l’autorité de protection du Royaume-Uni va vérifier point après point que le nouveau règlement établit par WhatsApp et Facebook n’enfreint aucune loi. Une méfiance qui se retrouve partout dans le reste de l’Europe, notamment avec le G29 qui annonce : « Les changements des politiques de vie privée sont suivis avec beaucoup de vigilance par le G29 et chacune des autorités européennes. L’enjeu est celui de la maîtrise par l’individu sur ses données quand elles sont combinées par les grands acteurs d’Internet ». Si le moindre impair est constaté dans le texte rendu public par l’application, WhatsApp s’expose à de possibles poursuites venues du Vieux Continent.

WhatsApp en toute bonne foie ?

Cette méfiance, pourtant, WhatsApp avait tout fait pour ne pas la susciter. Lors de son annonce la semaine dernière, l’application avait expliqué que ses utilisateurs étaient toujours restés au centre de ses préoccupations. Même si leurs numéros de téléphones seront transmis à Facebook (entre autres) et même si certaines entreprises pourront commencer à les contacter ou leur afficher de la publicité, le communiqué officiel promettait qu’ils : « ne posteront pas ou ne partageront pas votre numéro WhatsApp avec d’autres, y compris sur Facebook, et [ils] ne vendront, ne partageront ou ne donneront toujours pas votre numéro de téléphone à des publicitaires. ». Affaire à suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here