Google Traduction continue à s’améliorer, comme l’a annoncé la firme le 15 Novembre dans un billet de blog. Une nouvelle méthode de traduction va rendre son travail plus précis, capable de mieux retranscrire le sens des textes traduits en ligne.

La fréquence des énormités trouvées dans les traductions de Google Trad devrait être fortement réduite à partir de maintenant. Dans un message publié sur son blog officiel, Google a annoncé que son service sera maintenant capable de mieux prendre en compte les phrases envoyées pour une traduction.

Google Traduction apprend la grammaire

Barak Turovsky, chef de produit de Google Translate, a annoncé Mardi 15 Novembre sur le blog Google que le service allait très vite devenir beaucoup plus fiable qu’auparavant. Un algorithme qui lui permet de prendre en compte la totalité des phrases avant de faire son travail va être injecté au programme. Il a déjà fait ses preuves depuis un peu plus d’un mois, utilisé en période de test pour les traductions faites de l’Anglais au Mandarin (Chinois) et vice-versa. L’exemple donné par Turovsky le montre clairement : si cet algorithme basé sur le Neural Learning remplit bien son rôle, on devrait pouvoir tirer un trait sur les coquilles relevées régulièrement sur le web pour des textes envoyés à Google Traduction.

google-trad-algorithme-neural

Une nouvelle ère pour Google Translate

Certaines personnalités qui dépendaient des erreurs commises par Google Translate, comme la Youtubeuse Malinda Kathleen Reese, vont devoir revoir leur façon de faire dans peu de temps. Cette dernière devra peut-être changer de service de traduction pour ses parodies si elle ne veut pas changer d’activité, si la grammaire et toutes les nuances de la langue sont systématiquement respectées par Google Trad. Ca va devenir compliqué de réaliser des vidéos comme celle-ci, qui se moquait de la façon dont le service Google s’est trompé en traduisant les paroles de Lady Gaga :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here