Écouter de la musique autant qu’on le souhaite sur internet c’est tout à fait possible. Deezer, le service d’écoute de musique en streaming sur internet vous permet de le faire. A travers son site, il propose une formule gratuite d’écoute sur votre ordinateur.

Pour obtenir une écoute illimitée vous devez opter pour un abonnement vous garantissant une écoute sans publicité et une meilleure qualité sonore.

Qui n’a pas entendu parler de Deezer, cette entreprise Française offrant des services musicaux sur son site Web ? Société grandissante, bénéficiant d’une notoriété sans égale, Deezer ne cesse de faire des envieux. A tel point que tout le monde veut s’associer ou fusionner avec lui. L’entreprise est sous les feux des projecteurs, mais voilà, les intentions de tout le monde ne sont pas toute bonnes.

A peine après avoir renforcé la protection contre le téléchargement sur son site la parade a été trouvée par un hacker. L’information s’est propagé très vite et tout le monde s’est rué sur le site de Deezer afin de télécharger pour enregistrer de la musique sur leurs machines.

Contactant 01net.com, un site d’informations dans les nouvelles technologies, le pirate auteur de cette intrusion disait ceci : « j’ai voulu démontrer qu’il y aura toujours des lacunes de sécurité dans la diffusion de fichiers vidéo ou audio en streaming, mon attaque sert à démontrer que cela est possible »

Revendiquant 2,4 millions de membres, Deezer ne cesse de mettre à jour ses systèmes de protection qui lui permettront (peut être) de ne plus rencontrer ce genre de problème.  

Il semblerait que le mot « impossible » est à bannir de l’informatique. Plus la technologie est de pointe, plus on trouve des petits malins, dotés d’une intelligence hors normes pour les démonter et surtout pour prouver à eux même qu’ils sont capables de mettre à dos une société colossale. La question que nous devons nous posée est : Est ce que le trop de technologie tue la technologie ?

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here